OURS SUR UN ICEBERG Archipel François-Joseph ICEBERGS À LA DÉRIVE Nord-est du Groenland base González Videla - Antarctique COLONIE DE MANCHOTS PAPOUS BOEUF MUSQUÉ DANS LA TOUNDRA Scoresby Sund - Groenland MANCHOTS ROYAUX AU LEVER DU SOLEIL Volunteer Point, îles Malouines GLACIER DU 14 JUILLET DANS LA BRUME Crossfjord - Archipel du Svalbard DES MILLIERS DE MANCHOTS ROYAUX Colonies de Gold Harbour - Géorgie du Sud CABRIOLES D'OURS Archipel du Svalbard AU COEUR DE LA CRÊCHE Colonie de Salisbury Plain - Géorgie du Sud TAS DE MORSES AU REPOS Archipel du Svalbard RÊVERIE ANTARCTIQUE Estuaire de Guerlache FAMILLE D'OTARIES À FOURRURE King Hakon Bay, Géorgie du Sud TOUTE LA MAGIE DE L'ÎLE DE YALOUR Péninsule Antarctique PLUS DE 100'000 COUPLES DE MANCHOTS Colonie de Salisbury Plain - Géorgie du Sud

L’ARCHIPEL DU SVALBARD, SPITZBERG & BANQUISE

L’archipel du Svalbard, appelé également Spitzberg, du nom de son île principale, est un haut lieu de l’exploration polaire ainsi que de la quête du 90èmedegrés nord.

 

Longyearbyen, sa capitale, est une ville d’environ 2’000 habitants animée aujourd’hui par son pôle universitaire ainsi que par le tourisme. L’île bien qu’ayant un statut indépendant est de souveraineté norvégienne.

En 1906, c’est John Munro Longyear, un homme d’affaire américain qui crée la ville de Longyear City en vue d’exploiter des mines de charbon creusées dans le permafrost. Ces dernières ont largement contribué à l’essor de la ville. Les vestiges de cette période sont encore présents. A la reprise de la ville par les norvégiens en 1926 son nom deviendra Longyearbyen (« La ville de Longyear » en norvégien). Depuis 2008, Longyearbyen abrite une des réserves mondiales de semence.

 

L’archipel du Svalbard est composé d’une multitude d’îles, de fjords est de glaciers. Les côtes de ses îles sont escarpées et sont restées totalement sauvage. Sur la côte ouest, quelques bases minières historiques ou parfois scientifiques sont encore en exploitation. Ces dernières sont principalement de souverainetés norvégienne ou russe.

La faunes et la flore de l’archipel

 

Quelques cabanes de trappeurs ou quelques restes de sites historique de l’exportation polaire sont encore visibles à de rare endroit. Par ailleurs, le réchauffement climatique, très important à ces latitudes, est visible par le recul des glaciers année après année. Les cartes de navigation en témoignent, car il n’est pas rare de naviguer un kilomètre à l’intérieur d’un glacier…

 

La faune absolument exceptionnelle de l’archipel est composée d’une multitude de baleines dont le mastodonte des mers, la baleine bleue. A ceci s’ajoute notamment des morses, des phoques, des ours blanc, des renards polaires ainsi que des rennes du Svalbard. A cela s’ajoute une pléthore d’oiseaux comme la mouette tridactyle, le goéland bourgmestre ou encore la sterne arctique.

 

Le clown de l’arctique, le macareux moine est également présent à ces latitudes.

Ci-dessous, un aperçu en photos de quelques lieux de l’archipel du Svalbard

Flickr
Instagram
error: Content is protected !!