LA GÉORGIE DU SUD

C’est depuis les îles Malouines que l’accès à la Géorgie du Sud s’effectue. Près de 3 jours de navigation continue sont nécessaire pour atteindre l’île. En mer de Scotia, inutile de faire un dessin, il faut prendre son mal (de mer) en patience…

 

En revanche, dès l’arrivée les trois jours de traversée sont très vite oubliés. L’objectif, mettre à profit les huit à neuf jours sur place afin de découvrir tous les recoins de cette île magique…

Colonie de Salisbury plain - Gérogie du Sud
Colonie de Salisbury plain – Gérogie du Sud

Les côtes sont très exposées et peu de zones permettent de mettre le bateau à l’abris des tempêtes. Ces dernières se lèvent parfois extrêmement rapidement. D’une brise de quelques nœuds, 10 minutes suffisent pour avoir des vents de 35 à 50 nœuds. C’est donc au large, dans l’axe de houle que notre capitaine décide parfois de se rendre pour laisser passer « l’orage » …

 

Durant notre périple, nous avons la chance de voir les trois principales colonies de manchots royaux, à savoir, Salisbury Plain, St. Andrews Bay et Gold Harbour. A cela s’ajoute le fjord du glacier de Jenkins, la baie du roi Haakon ainsi que Undine et Jason harbour. Nous découvrons aussi les ruines des anciennes bases baleinières de Stromness et Grytviken. Sur cette dernière, c’est également l’opportunité de porter un toast à l’un des plus grand explorateur polaire, Sir Ernest Shackleton.

Galcier suspendu au dessus des otaries et du Tussock - Peggotty Bluff, Géorgie du Sud
Galcier suspendu au dessus des otaries et du Tussock – Peggotty Bluff, Géorgie du Sud

La beauté des sites et leurs grandeurs ne peuvent être convertie en mots ou en photos, c’est un vrai paradis sur terre.  Le contraste entre le tussock verdoyant des plaines et les glaciers suspendus aux falaises, le tout sublimé par un ciel bleu roi, sont grandioses.

Ci-dessous, un aperçu en photos de quelques lieux de la Géorgie du Sud