Bienvenue sur SW Photographies

Les régions magiques de l’Arctique et de l’Antarctique

OBJECTIFS

Les régions polaires sont certainement celles pour lesquelles les connaissances sont les plus faibles. Hostile à la vie humaine, ces zones restent pour l’instant relativement bien préservées, mais souffrent de la pollution croissante et du réchauffement climatique.
Depuis des dizaines d’années, les polluants s’y accumulent et affectent ainsi les sédiments des fonds marins riches en nutriments. En découle la pollution des algues planctoniques qui forment le premier maillon de la chaine alimentaire. Cette dernière nourrit au final une pléthore d’animaux comme les cétacés les phoques, les morses, l’avifaune arctique et les ours polaires.
Le réchauffement climatique est par ailleurs deux fois plus important en Arctique que dans le reste du monde. C’est ainsi que la banquise, indispensable à la survie d’une partie de la faune, se réduit dramatiquement année après année…
Ce site à pour objectif de partager en images la beauté de la faune et de la flore des régions polaires afin de prendre conscience du besoin urgent de protéger leurs écosystèmes délicats !

QUELQUES PHOTOGRAPHIES

Pour plus de photos, aller dans les menus régions ou animaux

QUELQUES RÉGIONS POLAIRES

Glacier - Scoresby Sund

LE NORD-EST DU GROENLAND, PARC NATIONAL

Côte préservée, entièrement sauvage, un lieu à découvrir, absolument magique…                                                          …

Iceberg antarctique

Péninsule Antarctique

Découverte de la péninsule Antarctique. Mes premières images du continent blanc.             Péninsule Antarctique   Il faut un estomac solide pour atteindre la péninsule Antarctique, region de tous les superlatifs. En effet, le passage de…

Paysage de la Terre François-Jospeh

Terre François-Joseph

Région quasi inexplorée. La Terre François-Joseph est peuplé d’une faune exceptionnel.                                                        …

LA BOUTIQUE

LA TERRE FRANÇOIS-JOSEPH  – Un archipel mystérieux aux confins de l’Arctique

Dans ce livre, vous découvrirez en mots et en images une région méconnue de l’Arctique, la Terre François-Joseph. En effet, nul n’arrive par hasard dans cet archipel secret, isolé et limité d’accès, au sein duquel chaque être vivant doit lutter pour sa survie dans un environnement hostile. Laissez-vous envoûter par son histoire jalonnée de récits héroïques, ses bases témoins de l’empreinte humaine, son ambiance mystérieuse et ses animaux de légende… Cet ouvrage vous emmène dans un voyage hors du temps aux confins de l’Arctique russe, territoire sauvage qui constitue l’un des joyaux de notre planète.

 

FAUNE ET FLORE DES RÉGIONS POLAIRES

  • Le narval

    J’ai eu la chance d’observer un groupe de huit narvals pour la première fois en août 2015 dans les eaux de l’Archipel François-Joseph, aux abords de l’île du Prince George. Navigant en zodiac dans un fjord situé entre les caps Bruce et Murray, ce groupe de narvals est sorti soudainement à quelques mètres de l’embarcation. Se déplaçant en groupement rapproché, ces derniers ont fait demi-tour quelques secondes après leurs apparitions avant de plonger et de disparaitre. Les défenses de quatre mâles adultes étaient visibles successivement pendant leur passage en surface. La plus longue devait faire entre 2 et 3 mètres...

    Le narval
  • La mouette ivoire

      La mouette ivoire,  Pagophila eburnea, appelée également mouette blanche ou parfois goéland sénateur est un oiseau de mer de la famille des laridés qui ne vit que dans l’hémisphère nord, proche de la banquise. La population est estimée à seulement quelques dizaines de milliers d’individus, ce qui en fait un oiseau de mer rare et qui reste assez difficile à observer. L’extension du nom « ivoire » est liée à sa couleur blanche immaculée. En effet, seuls les pattes et le bec diffèrent de leur plumage blanc uni. La mouette ivoire, est un oiseau à faible migration, ce qui fait qu’elle...

    La mouette ivoire
  • Le goéland bourgmestre

      Le Goéland bourgmestre, Larus hyperboreus, est un oiseau de mer de la famille des Laridés nichant principalement dans les régions Arctique mais également parfois sur les côtes européennes nord Atlantique. Bien qu’étant plutôt un oiseau côtier le goéland bourgmestre s’éloigne parfois des côtes afin de rechercher de la nourriture. Il n’est pas rare d’en croiser sur la banquise, grappillant les derniers restes présents sur le squelette d’un phoque, repas favoris de l’ours polaire. Goéland bourgmestre et son petit – Archipel François-Joseph     Goéland bourgmestre intimidant une colonie de Guillemot de Brünnich – Archipel du Svalbard Menaces Les principales menaces pesant...

    Le goéland bourgmestre
  • Le renard polaire

      Le renard polaire, Vulpes lagopus, appelé également renard arctique ou encore renard isatis, est présent uniquement dans l’hémisphère nord, notamment dans les régions polaires. Il habite dans un environnement où les températures peuvent atteindre les −50 °C. Capable de résister à ces conditions extrêmes, il n’a que peu de prédateurs à l’exception de son « grand frère », le renard roux, qui colonise de plus en plus les régions froides et attaque les jeunes portées de renards polaires. Deux renards polaire à l’affut dans une falaise de mouettes tridactyle – Archipel du Svalbard Autrefois, le renard polaire était prisé des amateurs de fourrure et...

    Le renard polaire
  • La sterne arctique

      La Sterne arctique, Sterna paradisaea, est un oiseau marin qui niche dans les régions arctique et subarctique et qui fait partie de la famille des Laridae. C’est également un oiseau migrateur majeur qui passe d’un hémisphère à l’autre. Elle est donc capable de parcourir près de 60’000 à 80’000 km chaque année et vol quasiment les deux-tiers de son temps. Sterne arctique en rase motte sur l’eau – Archipel du Svalbard Quelques images  

    La sterne arctique
  • L’ours polaire

      L’ours blanc, également appelé ours polaire, est présent exclusivement dans les régions arctiques (hémisphère nord) d’où il est originaire. Sa morphologie est parfaitement adaptée à la vie dans ces régions extrêmes. Une épaisse fourrure visuellement blanche lui assure une bonne protection contre le froid ainsi qu’un camouflage idéal dans la banquise. Il possède une importante couche de graisse qui l’isole du froid et lui permet de flotter et nager plus facilement. Elle lui sert également de réserve lors des périodes de jeûne. Son habitat principal est la banquise dont il dépend pour vivre, chasser et se reproduire. Les plaques...

    L’ours polaire
  • Le morse

      Le morse, Odobenus rosmarus, est issu de la famille des Odobenidae. C’est l’unique mammifère marin de sa famille. Il a des caractéristiques uniques qui le rendent reconnaissable facilement, à savoir : ses défenses, ses moustaches et son allure imposante. Par le passé, il a porté des noms divers comme, « vache de mer », « cheval de mer » ou encore « bête à grandes dents ». Le morse est principalement présent dans les eaux peu profondes de l’océan arctique aux abords de côtes. Il passe la majeure partie de son temps sur des plaques de glace et des icebergs qui...

    Le morse
  • Le phoque barbu

      Le phoque barbu, Erignathus barbatus, est l’une des dix-huit espèces de la famille des Phocidés. Il est l’unique représentant du genre Erignathus. Parmi les familles de phoques présent en arctique on trouve le phoque marbré, le phoque annelé, le phoque du Groenland, le phoque gris, le phoque veau-marin et finalement le phoque barbu. Le phoque barbu est le plus grand des phoques après l’éléphant de mer. Il peut mesurer plus de 3.5 mètres de longueur. Il est capable d’atteindre jusqu’à 200 mètre de profondeur pour se nourrir. Le phoque est un animal plutôt solitaire. Il est fréquent d’en trouver au...

    Le phoque barbu
  • La mouette tridactyle

      La mouette tridactyle, Rissa tridactyla, est un oiseau de mer de la famille des laridés qui ne vit que dans l’hémisphère nord. La population est estimée à plusieurs millions d’individus, ce qui en fait un des oiseaux de mer les plus nombreux. Elle est présente dans les régions arctique mais également beaucoup plus au sud, jusqu’au 40e degré de latitude nord. L’extension du nom « tridactyle » est liée à ses pattes à trois doigts. En effet, les autres oiseaux de la famille de laridés ont des pattes à quatre doigts. La mouette tridactyle est un oiseau de haute mer qui rejoint...

    La mouette tridactyle

VIDEOS

Ours blanc dans la toundra – Archipel François-Joseph


 

CONTACT

 

 

SW Photographies

Genève – Suisse

Pour nous contacter, utiliser le formulaire de contact du menu Accueil