LE GORFOU DORÉ

Le gorfou doré, Eudyptes chrysolophus, est également parfois appelé gorfou macaroni. C’est un oiseau « marin » de l’ordre des Sphenisciformes .

Il a comme caractéristique une touffe de plume jaunes sur tout le front. Cette dernière est appelée aigrette.

Couple de gorfou doré
Gorfous dorés – Undine Harbour, Géorgie du Sud

Caractéristiques

Comme son cousin le gorfou sauteur, il est facilement reconnaissable par une aigrette jaune. Cette dernière est présente sur toute la surface de son front. Sa tête et son dos sont noirs et son ventre blanc.

 

Il mesure environ 70 centimètres pour un poids de 4 à 6 kilogrammes. Les mâles et les femelles sont difficilement reconnaissable, bien que le mâle soit généralement plus gros avec un bec plus long. Ses iris sont rouges avec une zone de peau rose positionnée sous l’œil.

 

Ses pattes sont de couleur rose.

Répartition et habitat

Il semblerait que le gorfou doré soit le manchot le plus abondant avec près de 18 millions d’individus recensés. Il n’en demeure pas moins que certains lieux ont étés désertés par l’espèce. Ceci probablement lié au manque croissant de nourriture dans les mers.

Des colonies de gorfous doré sont installées sur les îles subantarctiques comme la Géorgie du Sud, les Shetland du Sud ainsi que sur les îles Kerguelen et environnantes.  On trouve également des colonies au sud du Chili ainsi que sur la péninsule Antarctique. Il n’est pas rare d’observer un gorfou doré au milieu d’une colonie de gorfou sauteur.

Alimentation

Son alimentation est constituée principalement de crustacés, de calmars et de poissons.

 

Le gorfou doré peut descendre à plus de 100 mètres de profondeur bien que sa nourriture principale ce situe dans les 20 premiers mètres.

Reproduction

Le couple constitue le nid avec des petits cailloux, des rochers et des herbes. La femelle pond deux œufs. Le premier est bien plus petit que le deuxième et il n’éclot que rarement. Comme pour les autres manchots, le couple se relaie pour couver l’œuf.

 

La couvaison est répartie en deux longue périodes de 20 à 25 jours. Après l’éclosion du deuxième œuf, le mâle s’occupe du petit pendant une vingtaine de jour et jeûne pendant cette période.

 

La femelle le nourrit par régurgitation tous les un à deux jours. Le jeune a besoin d’environ deux mois pour développer son plumage d’adulte.  C’est seulement à ce moment qu’il pourra se nourrir par lui-même.

 

Une étude menée en Géorgie du Sud aurait démontré que le gorfou doré est monogame et que la majorité des couples se reforment année après année.

Menaces

Sur terre les skuas et pétrel géant peuvent s’en prendre aux œufs et aux jeunes. Dans l’eau, le gorfou doré est notamment la cible des otaries, des lions de mer, des orques et parfois des léopards de mer.

 

En parallèle le gorfou doré subit les effets de la surpêche et de la pollution croissante des mers.

 

Bien que la population de gorfous dorés reste importante, il n’en a pas moins disparu de certains endroits. En 2018, l’espèce est classée dans la liste rouge de l’UICN avec le statut de Vulnérable.

Ci-dessous, quelques photo du gorfou doré dans son habitat naturel