LA STERNE ARCTIQUE

La Sterne arctique, Sterna paradisaea, est un oiseau marin qui niche dans les régions arctique et subarctique et qui fait partie de la famille des Laridae. C’est également un oiseau migrateur majeur qui passe d’un hémisphère à l’autre. Elle est donc capable de parcourir près de 60’000 à 80’000 km chaque année et vol quasiment les deux-tiers de son temps.

La sterne arctique
Passage en rase flotte d'une sterne arctique - Archipel du Svalbard

Caractéristiques

La Sterne arctique mesure environ 35 centimètres de long pour une envergure de 70 à 80 cm. Les individus pèsent de de 80 à 130 grammes.

 

Le plumage des adulte est très caractéristique bien que variant en fonction des saisons (période nuptiale). Généralement le corps et les ailes sont gris/blanc, les ailes ont la bordure aux extrémités gris foncé, le haut de la tête est noire. Le bec et les pattes sont d’un rouge marqué.

 

La queue en vol à une forme de U. Le bec est très pointu.

Reproduction

La sterne arctique se reproduit vers le mois de juin dans les régions arctique et sub arctique comme le Svalbard, le Groenland ainsi que le Canada, l’Alaska et la Russie.. Elle privilégie généralement les côtes pour établir son lieu de reproduction.

 

Les nids sont « creusés » à même le sol. Les couples s’unissent pour la vie et reviennent chaque année dans la même colonie. La femelle pond généralement deux œufs. Le temps d’incubation est d’environ vingt-cinq jours.

 

Les jeunes quittent le nid après une vingtaine de jours.

Espérance de vie

La sterne arctique a une espérance de vie qui dépasse largement 20 ans.

Alimentation

Elles se nourrissent essentiellement de poissons et de crustacés. Pour se nourrir, les sternes arctiques capturent leurs proies en plongeant verticalement dans l’eau afin de surprendre leurs victimes.

Vol

La façon de voler des sternes est très caractéristique. Elle semble effectuer des rebonds dans l’air est fait fréquemment du sur place la tête dirigée vers le sol.

Dangerosité

La sterne arctique attaque fréquemment l’homme. Pour cela, elle plonge verticalement en visant le dessus du crane avec son bec pointu. La présence d’un bonnet ou d’un capuchon n’a que peu d’effet amortissant. Cela surprend et fait assez mal (croyez en mon expérience !).

Ci-dessous, quelques photo de la sterne arctique