LE MANCHOT ROYAL

Le manchot royal, aptenodytes patagonicus, est un oiseau « marin » de la famille des spheniscidae. C’est la deuxième plus grande espèce de manchots après le manchot empereur avec lequel il est souvent confondu.

Manchots royal au lever du soleil
Manchots royaux au lever du soleil – Volunteer point, Îles Malouines

Caractéristiques

Le manchot royal mesure environ 90 centimètre pour environ 13 kilogrammes. La femelle est généralement un peu plus légère que le mâle. A l’instar de tous les manchots, il est toutefois quasiment impossible de distinguer une femelle d’un male.

 

Le manchot royal ressemble un peu au manchot empereur et il n’est pas rare qu’ils soient confondus. Il est toutefois plus petit et globalement plus coloré que sont cousin. Son dos est anthracite et son ventre blanc alors que son cou est orange à l’instar de ses tempes. Son bec est noir avec deux taches oranges de part et d’autre.

 

Les jeunes sont pourvu d’une sorte de fourrure (plumes) brune uniforme et leur bec est entièrement noir.

Répartition et habitat

Les manchots royaux sont rassemblés en colonie qui peuvent être de quelques individus à plus de 100’000 couples.

 

En Géorgie du Sud près de 500’000 couples se retrouvent chaque année dans quelques colonies. Les manchots royaux sont également présents aux îles Malouines, dans les îles Kerguelen et Crozet ainsi qu’au sud du Chili.

Alimentation

Le manchot royal se nourrit en mer de poisson, de calamar et de krill. Il est capable de plonger jusqu’à 200 mètres de profondeur afin d’atteindre ses proies.

Reproduction

Le manchot royal ne fait pas de nid. Comme le manchot empereur, l’unique œuf est pondu à même le sol, puis il est couvé sur les pieds de ses parents. A tour de rôle les parents se passent l’œuf afin de pouvoir retourner en mer pour se nourrir.

 

Après l’éclosion le poussin reste sur les pieds de ses parents. Encore une fois, ses derniers partent en mer à tour de rôle afin de se sustenter ainsi que de créer les réserves pour nourrir leur jeune sur le principe de la régurgitation.

 

Dès que le jeune peut être autonomes, les parents le confient à la « crèche » de la colonie pendant qu’ils vont pécher. Pour subvenir à l’appétit croissant du jeune, la nourriture des deux parents est maintenant nécessaire. Il pourra rejoindre la mer après environ 11 mois et ceci pour une durée de 3 ans avant de revenir à son tour dans la colonie.

Menaces

Selon plusieurs études, le manchot royal pourrait disparaitre en raison du réchauffement des océans. Avec le réchauffement climatique la zone de convergence antarctique à tendance à s’éloigner des colonies. Ceci a comme conséquence un éloignement des zones riches en poissons que les manchots royaux affectionnent.

Ci-dessous, quelques photos de manchots royaux dans leur habitat naturel

error: Content is protected !!